Diamant de synthèse

Diamants artificiels, bois, récupérés : ces bijoux qui respectent l’environnement

Les diamants sont probablement les pierres précieuses les plus recherchées. Cependant, il s’agit d’une ressource plutôt rare, difficile à extraire et, surtout, très chère. C’est pourquoi, avec le temps et les progrès de la technologie, des alternatives plus économiques et plus respectueuses de l’environnement ont vu le jour.

A lire en complément :

Diamant de synthèse : c’est quoi ?

Pour comprendre la définition d’un diamant synthétique, il est nécessaire de savoir comment se forment les diamants naturels. Plus précisément, ils sont le résultat d’un processus géologique très complexe qui peut prendre des dizaines de millions d’années. En fait, il ne se produit que dans des conditions très spécifiques au sein de la croûte terrestre. Les diamants se forment à très haute température, par la présence de gaz riche en carbone et un haut niveau de pression.
En laboratoire, il est possible de simuler ce processus de manière infiniment plus rapide et plus simple. La méthode utilisée est appelée CVD et se caractérise par la soumission du carbone à l’état gazeux à des conditions de température et de pression appropriées. Le résultat est un diamant écologique dont la composition est similaire à plus de 97 % à celle du diamant naturel. Ils sont impossibles à distinguer à l’œil nu.

Lire également :

Pourquoi les diamants artificiels sont-ils considérés comme des diamants écologiques ?

Les diamants naturels, bien qu’ayant émergé des couches les plus profondes de la croûte terrestre, se trouvent encore à des dizaines, voire des centaines de mètres sous la surface. Cela nécessite l’excavation intensive des gisements et l’utilisation d’explosifs et de machines, ce qui a généralement un fort impact sur l’écosystème de la région. Aucun de ces éléments n’est nécessaire en laboratoire.
L’extraction de diamants naturels implique souvent des conflits et des guerres. Il s’agit d’une ressource très précieuse que l’on trouve principalement dans les pays sous-développés ou du tiers monde. Par conséquent, les diamants de culture ne sont pas seulement un élément clé du nouveau mouvement de la bijouterie durable, mais aussi du commerce équitable et de la lutte pour l’égalité et la paix dans le monde.

Les diamants de synthèse sont-ils plus éthiques ?

La durabilité des diamants de laboratoire et leur caractère véritablement écologique et éthique font l’objet de nombreux débats.
De nombreuses personnes considèrent que cela va de soi. Cependant, la réalité est que les diamants artificiels nécessitent une énorme quantité d’énergie pour être produits. En outre, il peut être difficile de mesurer l’empreinte carbone d’un diamant individuel. Toutefois, les experts ont constaté que la plupart des pierres cultivées en laboratoire utilisent une grande quantité d’énergie renouvelable.
La traçabilité de l’origine d’un diamant produit en laboratoire est plus facile. Contrairement aux gemmes naturelles, une plus grande transparence peut être offerte en ce qui concerne le respect des droits de l’Homme et les conditions de travail des ouvriers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *